Covid Safe Ticket dans le sport

Le Covid Safe Ticket (CST) sera d’application le 15 octobre 2021 pour Bruxelles et le 1er novembre pour la Wallonie.


Pour la Région de Bruxelles-Capitale et la Wallonie:

L’entrée dans une infrastructure sportive couverte ne sera possible que moyennant présentation du CST ;

  • Le CST est applicable en intérieur dans les infrastructures sportives pour toutes personnes à partir de 16 ans > à l’exception des personnes qui n’accèdent que brièvement à l’événement ou à l’établissement sans y prendre place ou participer (par exemple un parent accompagnant un enfant dans les vestiaires).
  • À l’extérieur, le CST est obligatoire à partir de 200 personnes.
  • L’organisateur, le gestionnaire, les membres du personnel, les travailleurs indépendants et bénévoles ne sont pas soumis à l’obligation du CST et ne peuvent le présenter spontanément. Ils doivent respecter les mesures de sécurité, dont le port du masque.
  • Les groupes scolaires (groupe-classe) se rendant dans des infrastructures sportives ne seront pas soumis à l’obligation de présenter un CST ;
  • Sur base volontaire, un organisateur peut rendre le CST obligatoire même si la jauge n’est pas atteinte.

N.B. : les buvettes et cafétérias seront également soumises aux dispositions relatives au CST.

 Vers l’ordonnance bruxelloise relative à l’utilisation du CST.

 

Protocoles

Protocole Activités physiques et sportives

Protocole Piscines

 

Responsabilité des contrôles

Il convient avant tout de signaler que c’est le contrevenant qui sera d’abord visé par les sanctions (amendes). L’organisateur de l’activité sportive et l’exploitant de l’infrastructure sportive pourront éventuellement être tenus responsables si un système de contrôle du CST n’a pas été mis en place alors que celui-ci est nécessaire (suivant les conditions ci-dessus).
S’il n’est jamais possible de se dégager d’emblée de toutes responsabilités et que ces responsabilités seraient partagées, la démonstration que tout a été mis en œuvre pour effectuer au mieux les contrôles devrait très largement absoudre l’exploitant ou l’organisateur. Enfin, l’AISF invite les centres sportifs et les clubs à dialoguer et à trouver un terrain d’entente sur la mise en pratique des contrôles. Chaque situation est particulière et nécessite des solutions spécifiques.

 

Infos issues des informations transmises par  l’AISF-AES.